Partagez|

Archer Grims

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ψ SURVIVANT - CERBÈRE ΨAgent de policeI will fight until i die
Ψ SURVIVANT - CERBÈRE Ψ
Agent de police
I will fight until i die

Mon chaos a débuté le : 21/10/2014
Messages hors-jeu : 357
Textes rp : 33 Célébrité : Chris Hemsworth
MessageSujet: Archer Grims Mer 29 Oct - 12:43





Archer Grims

Feat. Chris Hemsworth



✤PRÉNOM Archer ✤NOM Grims ✤AGE 31 ans ✤NATIONALITÉ Américaine ✤STATUT MARITAL Célibataire ✤MÉTIER/OCCUPATION Avant l'ère des morts, Archer était mécanicien. ✤LOCALISATION DANS CE CHAOS Quelque part aux états-unis. ✤DANS LE GROUPE Survivants.



✤QUALITÉS — Amical, audacieux, charmant, curieux, débrouillard, énergique, fonceur, persévérant, rusé, adroit, affectueux, inventif, juste et marrant à ses heures. Archer possède une personnalité de roc, si l'on peut le qualifier ainsi. Il ne se laisse pas facilement impressionner et parvient à conserver son sang froid, malgré les situations épineuses survenant sans prévenir tout au long de sa route. Il n'est pas insensible aux malheurs, ni aux mauvaises surprises, mais il tente de garder continuellement les idées claires sans se laisser pétrifier par la peur et l'angoisse. C'est un leader dans l'âme et il détient ce petit instinct animal, ce qui parvient étrangement à gagner la confiance des gens, qui hésitent rarement à le suivre.

✤DÉFAUTS — Il peut faire preuve d'arrogance et être particulièrement blessant dans ses propos. Il est orgueilleux et mauvais perdant. Son audace peut lui jouer des mauvais tours. Il peut se montrer agressif lorsqu'il est en colère.

✤EN UN MOT — Combatif.

✤SON PÉCHÉ CAPITAL — La colère.

✤SON PLUS GRAND RÊVE — Retrouver son frère Hayden vivant tout en espérant qu'il soit en bonne santé et en un seul morceau. Et si c'était possible, inventer une machine à supprimer les catastrophes mondiales dans la ligne du temps... c'est bien un rêve.

✤SA PLUS GRANDE PEUR — Être contaminé ou réaliser que l'un de ses proches l'est. Devoir tuer quelqu'un qu'il aime faute de choix. C'est assez équivalent.

Archer a de bonnes notions en l'art de la chasse, la pêche et la survie. Plus jeune, son paternel amenait lui et son frère chasser le chevreuil et souvent tous les trois partaient le week-end en camping, perdus dans les bois, ne traînant avec eux que le stricte nécessaire. C'était un plaisir autrefois, maintenant c'est différent. Mais il ne regrette rien, grâce à lui, aujourd'hui ses connaissances lui servent vraiment à quelque chose. Archer a également de bonnes connaissances en mécanique automobile, son père ayant eu autrefois une entreprise en ce domaine, il lui a apprit beaucoup en la matière et à sa mort, lui a légué ses affaires. Il sait également se battre, non pas qu'il ait eu une formation spécifique, mais lorsqu'il était plus jeune et plus impulsif, il était très bagarreur à la petite école. Il faut reconnaître que lorsque l'on réside dans un quartier tel que le Bronx, il faut savoir se défendre en cas de pépins.

**Le reste sera à jouer en rp.



Informations Bonus


✤QUI ES-TU ? : Je suis humain ?  Arrow

✤DISPONIBILITÉS : Je passe régulièrement et je tente de répondre aussi régulièrement.

✤AVIS DE RECHERCHE : Je cherche de tout !  :Levi:

✤OÙ AS-TU TROUVÉ GOH ? : Je suis un autre visage de Léviathan, je crois que ça dit tout  Cool

✤AS-TU QUELQUE CHOSE À DÉCLARER ? : Vive les zombies  :IloveU:




___________


Dernière édition par Archer Grims le Jeu 30 Oct - 21:05, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ψ SURVIVANT - CERBÈRE ΨAgent de policeI will fight until i die
Ψ SURVIVANT - CERBÈRE Ψ
Agent de police
I will fight until i die

Mon chaos a débuté le : 21/10/2014
Messages hors-jeu : 357
Textes rp : 33 Célébrité : Chris Hemsworth
MessageSujet: Re: Archer Grims Mer 29 Oct - 12:43





Once upon a dark time



20 Décembre 2012
Bronx.


Trois coups résonnent contre la porte de l'étroit hall d'entrée. Archer soulève ses paupières et tâtonne à l'aveuglette afin de trouver l'interrupteur de sa lampe de chevet. Il fait nuit, qui donc peut bien venir toquer contre sa porte à cette heure-ci ? Trois autres coups parviennent à l'extirper hors de son lit douillet et le forcent à se diriger à pas traînants vers le couloir sombre, qu'il longe un peu maladroitement, les paupières encore lourdes de sommeil. À l'instant où la paume de sa main effleure la poignée, un cabot aboie de l'autre côté de la porte. Merde...

- Arch', t'es là ? Ouvre-moi, please ! J'ai envie d'pisser !
« Eh bien, va pisser chez toi, mon appart' c'est pas une chiotte ! »
- Come on, ça caille à mort dehors en plus ! Tu peux bien faire ça pour ton bro' !

Ruminant en silence, Archer ouvre tandis que le visage qui se dessine devant lui, lui offre un sourire colgate étincelant. Pourquoi avait-il cette irrépressible envie de lui envoyer son poing entre les deux orbites ?

« Il est trois heures du matin, qu'est-ce que tu fous ici ? »
- J'me suis fait virer d'la piaule par Lorna ! Ouais, encore une dispute ! Mais j'crois que cette fois elle ne changera pas d'avis.

Lorna ? Sa petite amie ne se prénommait pas Karen ? Pourquoi est-ce que ce serait étonnant ? Hayden changeait de femme comme il changeait de chemise à chaque jour. C'est vrai, il faisait pratiquement la même chose, mais au moins lui, il ne s'engageait pas dans une relation après seulement deux jours à les côtoyer. Hayden avait cette fâcheuse manie d’emménager avec la première gonzesse qui lui faisait les yeux doux et se retrouvait largué une ou deux semaine plus tard, parce qu'il était incapable d'être loyal ou parce que la donzelle en question n'appréciait pas son côté trop intrépide du mec qui passe son temps à faire la fiesta. Archer avait toujours été plus raisonnable, même si à l'adolescence il avait eu sa phase de rébellion, mais ça lui avait vite passé. Ça lui arrivait de picoler de temps en temps, mais jamais autant que son frère.

Archer les laisse entrer - lui et son clébard - et se dirige vers la cuisine, farfouillant ensuite dans le réfrigérateur à la recherche de deux bières. Trois heures du matin, mais on ne dérogeait pas aux habitudes.

« J'croyais que c'était Karen ta copine ! », s'exclame-t-il pour qu'il puisse l'entendre des chiottes.

- Ouais, ce l'était, mais c'était pas trop compatible alors c'est terminé ! Bon, terminé, façon de parler ! On a baiser ensemble hier !
« T'as baiser avec elle ? Mais t'étais pas avec Lorna hier ? »
- Ouais et c'est pour ça qu'elle m'a plaqué ! Elle m'a surprit avec Karen ! J'te dit pas la scène qu'elle m'a faite ! J'crois même qu'elle m'a éclaté une molaire ! C'est une furie cette fille !
« J'aurais fait la même chose à sa place. T'es vraiment un trou du cul. », ricane Arch' en décapsulant les deux bières pour ensuite les déposer sur la table.

Il se tire une chaise et prend place tout en attendant qu'il termine de vider sa vessie. Quelques secondes plus tard, Hayden se tire une chaise à son tour et bois une longue gorgée de bière tout en caressant d'une main la grosse tête de son Berger Allemand.

- J'suis pas un trou du cul, je profite de ma jeunesse, c'est tout ! J'suis pas fait de bois, elles sont canons toutes les deux, tu voulais que je fasse quoi ?
« T'as vingt-cinq ans, il serait peut-être temps que tu grandisses un peu. Tu feras ça combien de temps encore ? Si on ne compte pas que tu perds tes jobs continuellement, que tu n'a aucun endroit stable où crécher, que tu passes ton temps à faire la fête et à te défoncer... tu crois sérieusement que je vais toujours être là à ramasser les pots cassés ? J'te connais suffisamment pour savoir que tu es venu ici pour me demander de t'héberger. Ça fera la cinquième fois en deux mois... j'ai à peine de quoi payer mes factures, tu crois que j'peux te payer de quoi bouffer ? Tout ce que j'ai c'est le garage de daddy et je ne fais pas des fortunes à réparer des bagnoles... il m'a peut-être légué son entreprise à sa mort, mais tu sais autant que moi que c'est pas ce qui a de mieux pour renflouer la tirelire... »

Sa mine basse lui confirme qu'il a vu juste. Encore une fois, Hayden se retrouvait sans un sou et à la rue. Et comme à chaque fois, il venait cogner à sa porte pour lui demander son aide temporairement. Bien que l'envie de lui refuser cette option était présente, Archer savait qu'il allait finir par céder. Hayden était son jeune frère, le seul membre de la famille qu'il lui restait de près, il n'allait pas l'abandonner. Il ne l'avait jamais fait. Même s'il savait que de toujours lui ouvrir la porte n'était pas une bonne alternative pour l'aider à assumer ses conneries. 

- J'vais me trouver un job et je cotiserai, j'te jure Arch' ! J'suis sérieux. J'ai nulle part où aller, j'ai pas un rond... mais le mec du bar que j'fréquente, il veut nous passer en audition !
« Tu parles de ton boys band destroy ? Tu penses que de jouer de la musique dans un bar du Bronx va te rendre riche ? Merde, Hayden... tu perds ton temps. Moi je parle d'un vrai job, pas d'une lubie. J'veux bien croire que tu aimes la musique, mais essaie de t'ancrer un peu dans la réalité, juste un petit moment. »

Combien de fois lui avait-il fait le même speech ? Il ne compte plus à ce stade. Il finira par lui promettre de chercher un emploi sérieux, de prendre plus de maturité et bla bla bla... et il retournerait quelques jours plus tard à ses mauvaises habitudes. Le silence plane, l'inconfort surtout. Cette discussion ne mènera nulle part, il le sait bien. Raison pour laquelle il se contente uniquement de soupirer, lasse.

« Ça va... tu peux crécher ici... mais après les fêtes, tu te mets à chercher du boulot et je déconne pas. En Février, j'veux plus ton derche ici. T'as intérêt à ne pas glander si tu ne veux pas dormir à la belle étoile... et demain tu viens avec moi chez Louisa. »

Hayden lui fait une paire de yeux qui dévoile son profond emmerdement. Louisa était la seconde épouse de leur paternel. Après la mort de leur mère, il s'était engager avec une autre femme, plusieurs années plus tard, ceci dit. Il ignorait pourquoi Hayden ne l'appréciait pas. Pourtant, elle était très sympathique et attachante.

« Hey, ce n'est pas parce que papa n'est plus là qu'on est obligé de couper les ponts avec elle. J'comprend pas. Qu'est-ce que t'as contre elle ? Elle nous a invité tous les deux... elle t'aime bien. »
- Si tu ne veux pas couper les ponts, c'est toi qui voit... moi j'vois pas pourquoi j'irais. Justement, papa n'est plus là, j'vois pas ce qu'on irait foutre là... elle va se mettre à chialer en parlant du temps qu'il était encore en vie une fois qu'elle aura quelques coupes de vin au corps... putain, mais j'ai pas envie de ça, Arch'. Ça fait deux années, ouais, mais j'ai... j'ai du mal à faire mon deuil, tu comprends ? Daddy, mec... tu sais.

Il savait. C'était un père idéal. Non seulement un père, mais un ami comme il ne s'en fait plus de nos jours. Les trois avaient été très unis, très proches. Trois pauvres mecs vivant ensemble dans une vieille piaule, sans femmes pour leur dire comment se comporter. Le père étant aussi barge que les fils ! Archer esquisse un petit sourire et hoche lentement la tête.

« Ouais Daddy... c'était tout un gaillard. Les conneries qu'il nous faisait... je galère aussi. Mais il faut continuer sans lui. On aurait pu rien y faire... c'était son temps, c'est tout. C'est injuste, mais c'est comme ça. Les meilleurs partent toujours les premiers. »

Un jour il s'était levé, toujours aussi optimiste et énergique. Il avait bu son café et leur avait même préparé le petit déjeuné. Daddy lui avait semblé très en forme ce matin là et pourtant, juste après leur avoir dit '' je vous aime les mômes, à plus tard ! '', il n'avait pas eu le temps de franchir le seuil de la porte. Il s'était tout simplement arrêté de bouger le temps d'une parcelle de seconde et s'était effondré sur le sol, comme une masse. En quelques secondes à peine... il s'était volatilisé sous leurs yeux. Il revivait continuellement la scène, même si deux années s'étaient consumées depuis ce moment. Tout ça parce qu'un foutu caillot de sang s'était logé dans son cerveau.

« Ça fait presque deux années qu'on ne fout rien pour les fêtes, tu crois pas qu'on devrait faire un effort plutôt que de déprimer chacun de notre côté ? Si elle commence à faire sa nostalgique... on partira. Ça te va comme ça ? »
- Mouais... ok.

Mouais. Ok...

21 Décembre 2012
Staten Island.


La soirée se déroulait bien chez Louisa. Ils n'étaient que tous les trois, si on ne comptait pas Ringo, le gros toutou poilu de son frère qui reniflait la couche de givre à l'extérieur, cherchant un coin parfait pour marquer son territoire. La maisonnée avait cette ambiance chaleureuse du temps des fêtes, avec ses décorations et ses bougies. Ce parfum sucré de biscuits... La soirée se déroulait bien, jusqu'à ce que Louisa ne commence à parler de Judith, leur mère. Louisa ne l'avait jamais connu, mais celle-ci savait à quel point son défunt mari avait aimé cette femme. Archer avait rapidement remarqué le changement sur le visage d'Hayden. C'était un sujet délicat à aborder puisque son frangin avait toujours éprouvé de la culpabilité quant à sa mort. Elle était décédée en le mettant au monde et il n'avait jamais bien prit la chose. Jamais Archer n'avait comprit pourquoi il se sentait à ce point coupable pour quelque chose qui n'était pas volontairement de sa faute. Il n'était qu'un bambin, tout juste né, en quoi est-ce qu'il aurait pu être responsable ? Elle avait fait une embolie amniotique, une complication rare mais grave de l'accouchement. Imprévisible. Impossible à maîtriser et à prévenir. S'il tenait à ce point à trouver un coupable, alors pourquoi ne pas la blâmer elle, qui avait voulu un second enfant ? Ou encore daddy, qui était tout aussi enthousiaste qu'elle à cette idée ? C'était ridicule. Il n'avait absolument rien à se reprocher. Et bien qu'il regrettait la perte de Judith, Archer ne pouvait pas nier qu'ils avaient eu une belle enfance malgré tout. Daddy avait été un excellent père, même s'il avait été seul pour les élever tous les deux. Il avait fait du bon boulot. Il s'était toujours impliqué dans leur vie et même si l'argent n'avait jamais coulé à flot, il avait toujours trouvé un moyen pour se débrouiller. Les frères Grims n'avait jamais manqué de rien et s'ils n'avaient été gâtés en frais de cadeaux superficiels, ils avaient été choyés par sa présence et son implication dans leur quotidien. Ils avaient chassé le chevreuil ensemble, pêché ensemble, fait du camping ensemble les week-end, ils avaient fait des tas d'activités avec lui. Ça avait été de très bons moments et ils en conserverait de précieux souvenirs jusqu'à leur mort.

« Et si on ouvrait une bonne bouteille de vin, qu'en dites-vous ? », dit-il, coupant court aux paroles de Louisa, lui lançant un regard lourd de sous-entendus.

Elle comprend rapidement que ce n'est pas un sujet à évoquer en présence de Hayden et hoche la tête, reprenant son enthousiasme et jouant la même carte qu'Archer.

'' Excellente idée ! Je vais nous chercher des coupes et une bonne bouteille de rouge ! '', lance-t-elle tout en se levant de table, le sourire aux lèvres.

Une fois la veuve à l'écart, Hayden tourne son visage vers lui et esquisse un mince sourire.

- Merci, bro'.
« Andouille, va ! », réplique-t-il en ricanant.

Louisa revient peu de temps après avec la bouteille et Archer lui apporte son aide avec les coupes, qu'il rempli jusqu'au bord.

« Cul sec, les jeunes, c'est noël ! », s'exclame-t-il avant de trinquer la moitié de sa coupe.

- Tu fêtes noël quatre jours à l'avance maintenant ?
« Ouaip ! La vie est trop courte ! On sait jamais ! »

On ne sait jamais ce qui arrivera à l'avance. Et jamais ils ne se seraient attendu à ce qu'un violent tremblement de terre vienne mettre un terme à leur joyeuse beuverie. Il avait perduré environ une vingtaine de secondes, mais ça avait été suffisant pour créer un effet de panique. Ils s'étaient tous projeté sous la table tandis que du verre éclatait de partout et que la maison entière semblait tressauter sur ses fondations. Pendant ces quelques secondes, Archer croit presque que c'est la fin du monde. Un séisme aussi violent... ne s'est jamais produit aux États-unis. Du moins, jamais il n'avait assisté à ça auparavant. Lorsque tout s'arrête, un sentiment d'angoisse reste logé dans son estomac. Pourquoi est-ce qu'il avait l'impression merdique que quelque chose ne tournait pas rond ? Pour seule réponse, Ringo se met à aboyer à l'extérieur, tandis qu'une mélodie irritante de systèmes d'alarmes hurle en écho pour l'accompagner...

22 Décembre 2012
Bronx.


- ARCHER !!!! ARCHEEEEEEER !

Archer échappe la télécommande qu'il tient en main et bondit hors de son fauteuil, alarmé par la voix en détresse d'Hayden. Jamais il ne l'appelle par son prénom complet, sauf lorsqu'il y a urgence et qu'il doit être prit au sérieux. Son intonation est troublante au point où il se précipite dans le couloir, manque près de percuter un meuble pour arriver rapidement à la cuisine, stresser au max. Il prend le temps d'analyser la situation. Il voit Ringo, dans un coin. Son frère, au sol... le mollet prisonnier entre les mâchoires serrées de la bestiole, le visage tordu par la douleur.

- AIDE-MOI, PUTAIN ! IL VA ME LA BOUFFER !

Le cabot ne démord pas, grognant de rage et enfonçant davantage ses crocs acérés contre sa jambe. C'est la vue du sang qui pousse le grand blond à s'activer. L'adrénaline à son comble, il fonce vers le tiroir à ustensiles et plonge sa main à l'intérieur pour se saisir d'un couteau à viande. Sans prendre la peine de refermer le tiroir, il bondit vers le chien et le darde à trois reprises entre les cotes. Le berger émet un jappement tortueux et lâche sa prise. Archer l'agrippe par le collier et le tire loin d'Hayden pour ensuite s'accroupir près du blessé.

« Ça va ?! Tu vas bien ?! Laisse-moi voir ça. »

Aussitôt, il remonte le pan de son pantalon pour voir les dégâts. Le mollet est en sang, on peut y voir des trous causés par les crocs, mais il s'en sortira avec un bon pansement. Il tente de lire dans le regard larmoyant de son frère, qui reste obstinément silencieux.

« Ça va aller, j'ai une trousse de premiers soins. J'vais te faire un pansement. Tu t'en sortiras. Ça va guérir rapidement, t'inquiète. »
- Jamais il ne m'a attaqué auparavant... je ne comprend pas. Il est devenu dingue et pourtant j'ai rien fait... putain, mon chien est mort.
« C'était toi ou c'était lui. J'ai choisis toi. J'avais pas le choix. Je ne serais jamais parvenu à lui faire lâcher prise autrement. J'devais le faire, Kido. »
- J'sais...

Plus loin au salon, un bulletin spécial apparaît à l'écran du téléviseur. La voix d'une femme résonne faiblement dans la pièce vide.

- Je répète, restez chez vous. Ne prenez aucun risque. Si vous avez un animal domestique, faite-le sortir de votre résidence au plus vite. Nous ignorons quelles sont les causes de ces comportements agressifs, mais ne prenez pas de risques, je vous en prie ! Prions pour que la situation se rétablisse rapidement...

Amen.

23 Décembre 2012
Bronx.


« J'dois sortir, j'ai rendez-vous avec un fournisseur de pièces. Il veut me faire sa promo. J'vais le rencontrer au p'tit resto du coin. Ça te dit de venir ?... pourquoi tu fais cette tête là ? »
- J'sais pas, ma blessure me brûle un peu. C'est franchement désagréable... no thanks, j'vais rester ici. J'voulais en profiter pour regarder les offres d'emplois et noter les numéros. Fais attention, c'est la merde dehors. Cette tempête est dingue... tu ne devrais pas prendre ta bagnole et marcher. C'est plus safe.
« C'est à cinq minutes d'ici, j'vais marcher, t'as raison. Pour ta blessure, si la brûlure ne part pas, il faudra aller à l'hosto. J'sais que t'aime pas, mais si c'est infecté, vaut mieux pas prendre de chance ! Allez, j'te laisse ! Je ramènerai une pizza ! Fais pas de conneries en mon absence et ne va pas mater du porno sur le net ! »

Hayden ricane.

- C'que t'es chiant ! Allez, dégage que j'puisse mater les seins de Lolita en paix !, s'exclame-t-il en riant.

Archer sourit tandis qu'il referme la porte derrière lui. Si seulement il avait su que c'était les dernières paroles qu'ils échangeraient tous les deux... si seulement il était resté... si seulement... tout ça n'était qu'un mauvais rêve.





___________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Archer Grims

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Glimpse Of Hell :: . :: In The Chaos-
Sauter vers: